MISE A JOUR: un tribunal russe ordonne qu’une femme soit détenue pendant presque deux mois pour sa pratique du Falun Gong

Le 4 mai 2024, un juge du tribunal du district de Tushinsky à Moscou a ordonné que Natalya Minenkova, 46 ans, pratiquante de Falun Gong en Russie, soit détenue pendant un mois et 25 jours. Son dossier est en cours d’instruction. Elle risque d’être jugée et potentiellement emprisonnée, simplement pour pratiquer et avoir organisé des activités liées au Falun Gong.

« En ordonnant la détention de Mme Minenkova, la Russie rejoint la Chine communiste en étant le seul autre pays où un juge a incarcéré un citoyen simplement pour avoir médité et aspiré à vivre selon les enseignements du Falun Gong, à savoir la Vérité, la Compassion et la Tolérance », déclare Levi Browde, directeur général du Centre d’information sur le Falun Dafa. « Cet acte honteux ne fait qu’éroder davantage les libertés en Russie et démontre les liens croissants- et déconcertants- de la Russie avec le régime communiste chinois. »

En ordonnant la détention de Mme Minenkova, la Russie rejoint la Chine communiste en étant le seul autre pays où un juge a incarcéré un citoyen simplement pour avoir médité et aspiré à vivre selon les enseignements du Falun Gong, à savoir la Vérité, la Compassion et la Tolérance. — M. Levi Browde

Mme Minenkova, qui organise des groupes de méditation de Falun Gong à Moscou, fait partie des trois pratiquants de Falun Gong arrêtés lors de perquisitions à leur domicile tôt le matin du 3 mai ; le parent d’un autre pratiquant a également été placé en détention, mais rapidement relâché. Mme Minenkova a été inculpée au titre de l’article 284.1 : « conduite d’activités d’une organisation non gouvernementale étrangère ou internationale », une clause qui a déjà été utilisée dans le passé pour réprimer des journalistes et des groupes de la société civile en Russie. Selon les documents du tribunal, les charges qui pèsent sur elle pourraient lui valoir jusqu’à neuf ans de prison.  

Natalya Minenkova médite dans un parc à Moscou, en juillet 2022

Les médias russes l’ont présentée comme « leader de la secte » et ont repris la propagande mensongère du Parti communiste chinois à propos de cette pratique. Deux autres pratiquants, Svetlana Kiseleva et Eremin Michael, auraient été détenus en tant que témoins et ont été relâchés.

« Mme Minenkova s’est contentée d’apporter de la musique dans un parc et de guider d’autres personnes dans des exercices de méditation, tout en organisant des lectures de textes spirituels chez elle, le tout en tant que bénévole parce qu’elle voulait partager avec d’autres les bienfaits qu’elle avait retirés de sa pratique du Falun Gong », déclare M. Browde. « Le Falun Gong n’est pas une “secte” et Mme Minenkova n’est pas non plus un “leader”, ce qui illustre la représentation complètement erronée de cette affaire par la presse russe contrôlée par le gouvernement. »

Pour plus de détails sur la descente de police au domicile de Mme Minenkova et sur le harcèlement antérieur des pratiquants du Falun Gong par les autorités russes, voir APPEL URGENT : Quatre pratiquants de Falun Gong arrêtés et détenus en Russie.

Le Centre d’information sur le Falun Dafa continuera à suivre cette histoire au fur et à mesure de son évolution.

Article original