Des élus français interviennent depuis 20 ans

Des élus français interviennent depuis 20 ans pour demander la fin de la persécution du Falun Gong en Chine.

Jean-Luc Lagleize

Jean-Luc Lagleize, Député de Haute-Garonne. Aujourd’hui, 20 juillet 2020, ça fait 21 ans que les Falun Gong sont l’objet d’une répression de la part de la Chine. Le Falun Gong, c’est une discipline qui mêle la méditation à des exercices physiques, lents, souples, et un travail sur soi. Et donc, je considère que la France et l’Europe doivent mettre en œuvre tous les moyens pour peser sur la Chine, pour que la Chine respecte les droits de l’homme dans son pays.#FalunGong #StopPersécution

Josiane Corneloup

Josiane Corneloup

Il s’agit d’une méditation pacifiste. Plus de 70 millions de personnes sont concernées en Chine.

Cette persécution prend la forme de prélèvements forcés d’organes.

Ce crime est maintenant reconnu par les autorités américaines et européennes. A l’Assemblée nationale, j’ai dénoncé le fait que la France n’a pas signé la convention du Conseil de l’Europe (contre le tourisme des transplantations d’organes) alors que 21 Etats l’ont signé et 17 autres l’ont ratifié. Beaucoup disent “ce n’est pas notre sujet, nous devons fermer les yeux sur certaines choses.” Je considère que même si cela se passe à des milliers de kilomètres, nous devons le dénoncer car c’est un sujet qui fait partie de l’humanité et nous concerne tous.Notre rôle est de dénoncer et sensibiliser la population, le plus largement possible pour lutter contre ce trafic d’organes sans consentement. La participation de tous est extrêmement précieuse.

Au moment des débats sur la loi de la bioéthique j’ai préparé un amendement sur le sujet et j’ai été très frustrée car je n’ai pas eu droit à la parole. Lorsque ces amendements sont revenus dans l’hémicycle, je me suis fait entendre dire que ce n’était pas le sujet.


Raphael Glucksmann

Raphael Glucksmann
Raphael Glucksmann - Instagram

Par des questions écrites au gouvernement,

des interventions à l’Assemblée nationale et lors d’événements publics,

depuis 21 ans des élus français, toutes tendances confondues, interviennent pour faire cesser la persécution en Chine


Françoise Hostalier

Françoise HOSTALIER

Ancien Secrétaire d’Etat à l’Education et Députée LR du Nord
Ancien membre du Groupe Tibet à l’Assemblée Nationale
Présidente du Club France-Afghanistan

« A ma connaissance, le seul régime politique qui a jamais fait cela dans l’Histoire de l’humanité est le régime des nazis. »


Frédérique Dumas

Frédérique DUMAS

Député française des Hauts de Seine

« Pour moi, le Falun Gong n’est absolument pas une secte. Il s’agit de personnes qui prônent l’authenticité, qui croient à l’harmonie de la Terre. Il n’y a rien dans la pratique du Falun Gong qui puisse laisser penser cela.
et d’ajouter “qu’une secte, c’est quand on essaie de manipuler des gens pour obtenir d’eux notamment de l’argent. Or le Falun Gong est gratuit“. L’élue de conclure en rappelant qu’en France le Falun Gong n’est absolument pas considéré comme une secte. »

En France, ont signé

La déclaration cosignée par plus de 600 élus de 30 pays

pour demander la fin de la persécution en Chine

Bénédicte Pételle

Bénédicte Pételle

Frédérique Dumas

Frédérique Dumas

Jean-Luc Lagleize

Jean-Luc Lagleize


Partagez, diffusez ces informations !