Des élus français interviennent depuis 20 ans

Des élus français interviennent depuis 20 ans pour demander la fin de la persécution du Falun Gong en Chine.

Jean-Luc Lagleize

 Député MoDem de Haute-Garonne

Jean-Luc Lagleize, Député de Haute-Garonne. Aujourd’hui, 20 juillet 2020, ça fait 21 ans que les Falun Gong sont l’objet d’une répression de la part de la Chine. Le Falun Gong, c’est une discipline qui mêle la méditation à des exercices physiques, lents, souples, et un travail sur soi. Et donc, je considère que la France et l’Europe doivent mettre en œuvre tous les moyens pour peser sur la Chine, pour que la Chine respecte les droits de l’homme dans son pays.#FalunGong #StopPersécution

Josiane Corneloup

Députée LR de la 2e circonscription
de Saône-et-Loire

Josiane Corneloup

Il s’agit d’une méditation pacifiste. Plus de 70 millions de personnes sont concernées en Chine.

Cette persécution prend la forme de prélèvements forcés d’organes.

Ce crime est maintenant reconnu par les autorités américaines et européennes. A l’Assemblée nationale, j’ai dénoncé le fait que la France n’a pas signé la convention du Conseil de l’Europe (contre le tourisme des transplantations d’organes) alors que 21 Etats l’ont signé et 17 autres l’ont ratifié. Beaucoup disent “ce n’est pas notre sujet, nous devons fermer les yeux sur certaines choses.” Je considère que même si cela se passe à des milliers de kilomètres, nous devons le dénoncer car c’est un sujet qui fait partie de l’humanité et nous concerne tous.Notre rôle est de dénoncer et sensibiliser la population, le plus largement possible pour lutter contre ce trafic d’organes sans consentement. La participation de tous est extrêmement précieuse.

Au moment des débats sur la loi de la bioéthique j’ai préparé un amendement sur le sujet et j’ai été très frustrée car je n’ai pas eu droit à la parole. Lorsque ces amendements sont revenus dans l’hémicycle, je me suis fait entendre dire que ce n’était pas le sujet.


Raphael Glucksmann

Président de la commission spéciale sur l’ingérence étrangère dans l’ensemble des processus démocratiques de l’Union européenne

Raphael Glucksmann
Raphael Glucksmann - Instagram

Karine Lebon

Députée de la Gauche démocrate et républicaine à la Réunion

Madame Karine Lebon, Députée de la Gauche démocrate et républicaine à la Réunion

Le Falun Gong a été interdit par les autorités chinoises en 1999, et à partir de cette date, ses membres sont persécutés et jetés régulièrement en prison. Ils ne fument pas, ne boivent pas, et pratiquent une activité physique régulière, ce qui fait de ces individus une cible de choix pour ce genre de trafic. 


Jeanine Dubié

Députée Libertés et Territoires- Hautes Pyrénées

Madame Jeanine Dubié, députée des Hautes Pyrénées

[Il existe des] soupçons de trafic d’organes prélevés sur des prisonniers de conscience en Chine, notamment sur les pratiquants de Falun Gong, mais également sur des groupes minoritaires politiques ou ethniques, qui serviraient à alimenter un tourisme médical de transplantation d’organes. 


Corinne Vignon

Députée LREM – Haute Garonne

Mme Corinne Vignon, députée de Haute Garonne

La pratique [des prélèvements forcés d’organes] ciblerait non seulement les pratiquants du Falun Gong mais aussi des minorités religieuses telles que les chrétiens, les ouïghours musulmans, ainsi que des groupes minoritaires politiques, qui serviraient à alimenter un tourisme de transplantation d’organes.


Marie-Charlotte Nouhaud

Maire d’Avon, Administratrice de la Ville de Paris

Marie-Charlotte Nouhaud, Maire d'Avon, Administratrice de la Ville de Paris

Soyez donc assuré de mon appui vis-à vis de vos compatriotes qui subissent depuis maintenant 22 ans en Chine les pires sévices et atrocités qu’un être humain peut endurer.
Depuis ces deux décennies, injustement incriminé par le pouvoir en place à l’époque, le Falun Gong est désigné comme ennemi public et les raisons fallacieuses d’éradiquer ce mouvement sont alors quotidiennement mises en place au prix de brimades, sévices et tortures plus abominables les unes que les autres.
C’est la raison pour laquelle je vais m’associer à votre engagement en signant une, voire plusieurs des pétitions en lien avec la défense des droits de l’Homme pour votre association.


Michel Zumkeller

Député UDI du Territoire de Belfort

Ces pratiques barbares (les prélèvements forcés d’organes- Ndlr) touchent de nombreuses personnes et principalement les membres du Falun Gong. Ce groupe de méditation est opprimé par le régime chinois et interdit depuis 1999.


M. Brahim Hammouche

Député MoDem de la Moselle

M. Brahim Hammouche.
Député MoDem de la Moselle

Nous avons voté une proposition de résolution condamnant le génocide des populations musulmanes ouïghoures, mais il ne faut oublier ni la population du Tibet, ni les membres de la communauté Falun Gong, qui sonnent aussi l’alerte. On ne peut pas supporter que nos organismes de recherche ou nos experts en néphrologie ou en transplantation servent de caution à des trafics au niveau mondial, que la France serve de prête-nom. Nous sommes, qu’on le veuille ou non, engagés dans cette histoire ! 


Mme Fadil Khattabi

Députée LREM de Côte d’Or

Mme Fadil Khattabi, Députée LREM de Côte d’Or

50 000 transplantations d’organes en Chine ont lieu chaque année depuis 2000-2001, sans origine d’organe expliquée ; 4 rapports internationaux (Kilgour/Matas 2008, Gutmann 2015, WOIPFG 2016, Matas 2016) démontrent que les membres du mouvement bouddhiste Falun Gong sont les premières victimes de ces prélèvements. 


Mme Sophie Mette

Députée MoDem de la Gironde

Mme Sophie Mette, députée MoDem de la Gironde

D’après trois rapports internationaux accablants (Kilgour/Matas en 2008, Gutman en 2015, Kilgour/Matas/Gutman en 2016), établis à partir d’enquêtes indépendantes, [les pratiques de prélèvements forcés d’organes] auraient pour première cible les pratiquants bouddhistes du Falun Gong emprisonnés du fait de la répression sanglante que subit leur mouvement, mais également des groupes minoritaires ethniques ou religieux (Tibétains, Ouïghours, Chrétiens). Ces prélèvements [servent] à alimenter une filière nationale de vente d’organes. Ces mêmes rapports montrent que le système carcéral chinois interagit avec les hôpitaux chinois pour organiser l’approvisionnement en organes.


Mr Eric Alauzet

Député LREM du Doubs

[Il existe des] soupçons de trafic d’organes prélevés sur des prisonniers de conscience en Chine, notamment sur les pratiquants de Falun Gong, mais également sur des groupes minoritaires politiques ou ethniques, qui serviraient à alimenter un tourisme de transplantation d’organes […]. [Nombre de personnes en attente de greffe]  auraient disparus de la liste des demandeurs d’organes répertoriés sur le site de l’agence de Biomédecine, sans pour autant être décédés. Cela soulève la question de l’existence d’une filière illicite de dons d’organes.


M. Stéphane Peu

Député communiste de la Seine Saint Denis

M. Stéphane Peu, député communiste de la Seine Saint Denis

Nous réclamons nous aussi qu’une délégation mandatée par l’ONU puisse se rendre sur place [en Chine], afin de mener une enquête pour que les responsables présumés de crimes de droit international soient amenés à rendre des comptes. Cette délégation pourrait également faire la lumière sur le sort réservé aux citoyens chinois adeptes du Falun Gong et aux chrétiens des églises domestiques.


Par des questions écrites au gouvernement,

des interventions à l’Assemblée nationale et lors d’événements publics,

depuis 21 ans des élus français, toutes tendances confondues, interviennent pour faire cesser la persécution en Chine


Françoise Hostalier

Françoise HOSTALIER

Ancien Secrétaire d’Etat à l’Education et Députée LR du Nord
Ancien membre du Groupe Tibet à l’Assemblée Nationale
Présidente du Club France-Afghanistan

« A ma connaissance, le seul régime politique qui a jamais fait cela dans l’Histoire de l’humanité est le régime des nazis. »


Frédérique Dumas

Frédérique DUMAS

Député française des Hauts de Seine

« Pour moi, le Falun Gong n’est absolument pas une secte. Il s’agit de personnes qui prônent l’authenticité, qui croient à l’harmonie de la Terre. Il n’y a rien dans la pratique du Falun Gong qui puisse laisser penser cela.
et d’ajouter “qu’une secte, c’est quand on essaie de manipuler des gens pour obtenir d’eux notamment de l’argent. Or le Falun Gong est gratuit“. L’élue de conclure en rappelant qu’en France le Falun Gong n’est absolument pas considéré comme une secte. »

En France, ont signé

La déclaration cosignée par plus de 600 élus de 30 pays

pour demander la fin de la persécution en Chine

Bénédicte Pételle

Bénédicte Pételle

Frédérique Dumas

Frédérique Dumas

Jean-Luc Lagleize

Jean-Luc Lagleize

Jean-Michel Clément

Jean-Michel Clément

Jean-Christophe Lagarde

Jean-Christophe Lagarde

Jacques maire

Jacques Maire

Nathalie Bassire

Nathalie Bassire

Marie-Charlotte Nouhaud


Partagez, diffusez ces informations !