Actualités à Hong Kong : des agresseurs armés de couteaux attaquent des stands d’information sur le Falun Gong

Des photos et une capture d’écran de vidéo montrent l’attaque avant que les agresseurs ne s’enfuient

Dans ce qui semble être une organisation d’attaques coordonnées de plusieurs sites, des agresseurs armés de couteaux et de bombes de peinture s’en sont pris à des stands d’information du Falun Gong dans différentes rues de Hong Kong.

Des photos et vidéos montrent les coupables masqués déchirant les bannières, les lacérant au couteau et renversant des panneaux d’affichage. Sur un des lieux, une bénévole a été agressée et jetée violemment à terre pendant l’attaque.

On pense que les agressions proviennent de groupes pro-PCC. Ils ont fui les lieux et sont toujours en fuite.

“Ces actes violents contre une minorité religieuse qui se sont déroulés en plein jour dans les rues de Hong Kong, indiquent de toute évidence que les libertés fondamentales et même l’état de droit sont vraiment en danger à Hong Kong,” a déclaré M. Erping Zhang, porte-parole du centre d’informations sur le Falun Dafa aux Etats-Unis. “Nous en appelons à la police de Hong Kong pour traduire les auteurs en justice et pour assurer la sécurité physique des citoyens pacifiques de Hong Kong”, a ajouté Monsieur Zhang. “La communauté internationale devrait également réclamer des comptes à Hong Kong pour ce genre de crimes haineux, qui sont manifestement provoqués par le Parti communiste chinois.”

Des agresseurs attaquent un stand d’information du Falun Gong, jetant violemment une bénévole au sol.

Dernier rempart contre une censure draconienne

Des bénévoles du Falun Dafa organisent depuis vingt ans, des stands d’information dans les rues de Hong Kong pour présenter des informations authentiques sur la nature du Falun Gong et les violations des droits de l’homme auxquelles ils sont confrontés en Chine. Ces stands s’adressent principalement aux touristes venant de Chine continentale où le Falun Gong est diabolisé par les médias d’état et où toute autre information est censurée.

“Ces stands permettent aux Chinois de Chine continentale de lire pour la première fois, des informations non censurées sur le Falun Gong, telles que les articles du Wall Street Journal, récompensés par le prix Pulitzer qui ont révélé comment les autorités chinoises torturent fréquemment jusqu’à la mort, les pratiquants de Falun Gong ou bien le fait que le Falun Gong est pratiqué librement dans le monde entier et qu’il n’est persécuté qu’en Chine”, a ajouté Monsieur Zhang. “En Chine continentale, on leur cache ces vérités fondamentales et ils restent ignorants de la véritable histoire sur ce que fait le PCC au Falun Gong”.  

Agressions multiples en plein jour

Le 2 avril dernier, peu après 11h, quatre voyous armés de couteaux se sont précipités sur un stand d’information du Falun Gong, rue Argyle à Mong Kok. Ils ont déchiré des bannières et des panneaux d’affichage et les ont jetés par terre. Pendant que l’un des hommes du groupe tailladait les panneaux d’affichage et les bannières à l’aide d’un couteau, un autre vandalisait le contenu des panneaux d’affichage avec une bombe de peinture. Ils ont ensuite pris la fuite. Le même jour, deux autres hommes et une femme ont installé un stand d’information à côté de celui qui avait été endommagé, qui affichait la propagande du PCC et diffamait le Falun Gong

Peu après 11h30, les mêmes agresseurs ont attaqué un site d’information du Falun Gong dans la rue Soy à Mong Kok. Ils ont déchiré les drapeaux, entaillé les panneaux d’affichage au couteau et pulvérisé de la peinture noire sur les bannières.

Aux alentours de midi 08, le même groupe a attaqué un site à la gare ferroviaire de Hung Hom et a répété la même chose. Des témoins ont enregistré leurs actions sur leurs téléphones.

Des témoins affirment également que l’un des auteurs, un homme portant des lunettes de soleil, filmait tout le processus pendant que ses compagnons détérioraient les sites.

Le 3 avril, entre 11h et 13h, dans les quartiers de Mong Kok et Wong Tai Sin, trois autres stands ont été vandalisés par un autre groupe de six personnes. Deux autres sites à Mong Kok ont également été attaqués le 3 avril.

Des vandales détruisent un stand d’information du Falun Gong.

Agressions antérieures par le Parti communiste chinois

La Hong Kong Youth Care Association, une organisation affiliée au Parti communiste chinois (PCC) qui a harcelé et attaqué à plusieurs reprises les volontaires du Falun Gong, dans les rues de Hong Kong pendant huit ans, a été officiellement dissoute fin 2020. Cependant, depuis début mars 2021, des affiches contenant des informations diabolisant le Falun Gong sont apparues dans plusieurs rues animées de Hong Kong, notamment à Mong Kok, Tsim Sha Tsui, Causeway Bay et Wan Chai.

Ces affiches reprennent la propagande du PCC et ont été laissées sur place.

Le 25 mars 2021, une femme qui avait installé des présentoirs calomniant le Falun Gong a admis avoir agi selon les ordres donnés par le PCC à Shenzhen. Elle a également révélé qu’on lui avait demandé de filmer [les activités liées au Falun Gong] et de les envoyer tous les jours en Chine.

Votre action peut contribuer à mettre fin à la persécution

Des dizaines de millions de personnes sont toujours en danger. Donnez votre voix à ceux qui n’en ont pas.